The state of parks-related knowledge mobilization in Canada: cases from Alberta, BC, and Ontario.

Pre-summit material, Towards Reconciliation: 10 Calls to Action to Natural Scientists Working in Canadian Protected Areas
Download Presentation Slides

The following is preliminary content for a session at the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit, submitted by Elizabeth Halpenny with University of Alberta. 

Ce qui suit est le contenu préliminaire d’une session du Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021, présenté par Elizabeth Halpenny avec Université de l’Alberta.

The Canadian Parks Collective for Innovation and Leadership (CPCIL) is excited to be part of this project

Case Studies

ABSTRACT

(Lisez la version française ci-dessous.)

Five case studies will share and compare observations of case studies conducted in five distinct Canadian landscapes. Each case study explores the types of parks and conservation-related knowledge that are known in the region and how this knowledge is use (or not) to advance protected area goals. The cases presented will include: Tofino-Clayoquot Sound Biosphere Reserve; Bruce Peninsula; Pinery Provincial Park; Kananaskis Valley; Beaver Hills Biosphere Reserve. Additionally, in a pan-Canadian survey conservation and park practitioners we asked respondents to describe disputes they had witnessed that arose relating to the use/non-use of science, Indigenous or local knowledge. These findings will also be shared, and compared with the case study observations.

These cases provide insight into the availability of knowledge (natural and social science, local and Indigenous knowledge) for protected area decision making and the degree to which each of these kinds of knowledge are used. Also reported on are insights about the process of knowledge creation, co-creation and sharing, as well as knowledge suppression or devaluation.

 

ABSTRACT

Cinq études de cas permettront de partager et de comparer les observations des études de cas menées dans cinq paysages canadiens distincts. Chaque étude de cas explore les types de parcs et les connaissances liées à la conservation qui sont connus dans la région et comment ces connaissances sont utilisées (ou non) pour faire avancer les objectifs des zones protégées. Les cas présentés comprendront : Réserve de biosphère de Tofino-Clayoquot Sound ; Péninsule Bruce ; Parc provincial Pinery ; Vallée de Kananaskis ; Réserve de biosphère de Beaver Hills. En outre, dans le cadre d’une enquête pancanadienne sur les praticiens de la conservation et des parcs, nous avons demandé aux personnes interrogées de décrire les litiges dont elles ont été témoins et qui concernent l’utilisation/la non-utilisation de la science, des connaissances indigènes ou locales. Ces résultats seront également partagés et comparés avec les observations de l’étude de cas.

Ces cas donnent un aperçu de la disponibilité des connaissances (sciences naturelles et sociales, savoirs locaux et autochtones) pour la prise de décisions concernant les zones protégées et du degré d’utilisation de chacun de ces types de connaissances. Ils donnent également des indications sur le processus de création, de co-création et de partage des connaissances, ainsi que sur la suppression ou la dévaluation des connaissances.

Blurring the boundaries: a panel on understanding, valuing, and supporting the ocean and coastal community well-being

Pre-summit material, Towards Reconciliation: 10 Calls to Action to Natural Scientists Working in Canadian Protected Areas

The following is preliminary content for a session at the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit, submitted by Noémie Roy, Munju Ravindra, Jessica Lambert, Garrett Mombourquette, Gabrielle Beaulieu, Meaghen McCord and Hali
Moreland with Parks Canada. Please note that the video content below is not created by the authors.

Ce qui suit est le contenu préliminaire d’une session du Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021, présenté par Noémie Roy, Munju Ravindra, Jessica Lambert, Garrett Mombourquette, Gabrielle Beaulieu, Meaghen McCord and Hali
Moreland avec Parcs Canada. Veuillez noter que le contenu vidéo ci-dessous n’est pas créé par les auteurs.

Join the Conversation – Canadian Ocean Literacy Coalition

By Canadian Ocean Literacy Coalition

Joignez-vous à la conversation – Canadian Ocean Literacy Coalition

Par la Canadian Ocean Literacy Coalition

Sea to Sea to Sea

By Parks Canada

D’un océan à l’autre

Par Parcs Canada

Ocean Decade: The Science We Need for the Ocean We Want

By UNESCO

Décennie de l’océan : La science dont nous avons besoin pour l’océan que nous voulons

Par l’UNESCO

The story of Ocean Witness Emanuel

By Ocean Witness

L’histoire d’Ocean Witness Emanuel

Par Ocean Witness

ABSTRACT

(Lisez la version française ci-dessous.)

As Canada continues to set ambitious coastal and marine conservation targets, the need to integrate research, monitoring, citizen engagement and coastal communities is becoming increasingly clear. Moderated by senior Parks Canada advisors from different branches, this session explores the relationships between ocean literacy, coastal community well-being, and conservation in the context of three Parks Canada case studies.

Panellists:

Noémie Roy, Ocean Literacy

Noemie will discuss the idea of ocean literacy, why it matters, and how protected area practitioners can play a role in the global movement towards greater connection to our ocean.

Garrett Mombourquette, Prince Edward Island National Park (PEI NP)

PEI NP represents Canada’s Maritime Plains Natural Region, and protects species at risk, including the Piping Plover. In collaboration with the University of Windsor, the Geological Survey of Canada, and other national parks, PEI NP is launching the #Coastie program. This program uses visitors’ pictures to monitor shoreline changes such as erosion, ice cover, beach use, and rip current locations. These pictures tell the story of the coastal adaptations and climate-smart restoration we need to preserve natural processes.

Gabrielle Beaulieu, Kejimkujik National Park Seaside Adjunct

Kejimkujik protects one of the last undeveloped stretches of coastline in Nova Scotia. The recent arrival of the invasive European green crab led to the precipitous decline of eelgrass beds and clam populations. Through a Conservation Restoration project, Kejimkujik developed the Gone Crabbin’ visitor experience program, enlisting Canadians to help manage green crab impacts through trapping. This program contributed to marine ecosystem recovery, and empowered youth and local communities to participate in coastal conservation beyond park boundaries.

Meaghen McCord, Gulf Islands National Park Reserve (GINPR)

GINPR represents the rich human and natural heritage of the Salish Sea. Owing to its marine biodiversity and rare terrestrial ecosystems, it is considered one of 11 ‘Priority Places’ by the Pan-Canadian Approach to Transforming Species at Risk Conservation in Canada. GINPR is home to some of the world’s largest marine mammals, including sea lions and endangered southern resident killer whales. To connect people to the ocean and improve understanding of complex human-ocean relationships, GINPR is investigating methods to encourage stewardship of ocean spaces and species; exploring the use of iconic and vulnerable marine species as ocean influencers to help: (1) cultivate connectedness and (2) integrate socio-scientific dialogue to support decision-making, management and sustainability.

Hali Moreland, Coastal Community Well Being

Hali will discuss the concept of coastal community well-being, its role in protected area management, and how coastal community well-being, together with ocean literacy, can help us move towards collective ocean health.

ABSTRACT

Alors que le Canada continue à se fixer des objectifs ambitieux en matière de conservation des côtes et des milieux marins, la nécessité d’intégrer la recherche, la surveillance, l’engagement des citoyens et les communautés côtières devient de plus en plus évidente. Animée par des conseillers principaux de Parcs Canada issus de différentes directions, cette session explore les relations entre la connaissance des océans, le bien-être des communautés côtières et la conservation dans le contexte de trois études de cas de Parcs Canada.

Panélistes :

Noémie Roy, Connaissance de l’océan

Noemie discutera de l’idée de la connaissance de l’océan, de son importance et de la manière dont les praticiens des zones protégées peuvent jouer un rôle dans le mouvement mondial en faveur d’une plus grande connexion avec notre océan.

Garrett Mombourquette, Parc national de l’Île-du-Prince-Édouard (PEI NP)

Le PN de l’Î.-P.-É. représente la région naturelle des plaines maritimes du Canada et protège les espèces en péril, dont le Pluvier siffleur. En collaboration avec l’Université de Windsor, la Commission géologique du Canada et d’autres parcs nationaux, le PN de l’Î.-P.-É. lance le programme #Coastie. Ce programme utilise les photos des visiteurs pour surveiller les changements du littoral tels que l’érosion, la couverture de glace, l’utilisation des plages et l’emplacement des courants de déchirement. Ces photos racontent l’histoire des adaptations côtières et de la restauration intelligente du climat dont nous avons besoin pour préserver les processus naturels.

Gabrielle Beaulieu, adjointe au parc national Kejimkujik Seaside

Kejimkujik protège l’une des dernières étendues côtières non développées de la Nouvelle-Écosse. L’arrivée récente du crabe vert européen, une espèce envahissante, a entraîné le déclin précipité des herbiers de zostères et des populations de palourdes. Grâce à un projet de restauration de la conservation, Kejimkujik a développé le programme “Gone Crabbin’ visitor experience”, en demandant aux Canadiens d’aider à gérer les impacts du crabe vert par le biais du piégeage. Ce programme a contribué au rétablissement de l’écosystème marin et a permis aux jeunes et aux communautés locales de participer à la conservation du littoral au-delà des limites du parc.

Meaghen McCord, Réserve de parc national des îles Gulf (GINPR)

Le GINPR représente le riche patrimoine humain et naturel de la mer des Salish. En raison de sa biodiversité marine et de ses écosystèmes terrestres rares, elle est considérée comme l’un des 11 “lieux prioritaires” par l’approche pancanadienne pour la transformation de la conservation des espèces en péril au Canada. Le GINPR abrite certains des plus grands mammifères marins du monde, notamment des otaries et des épaulards résidents du sud, une espèce menacée. Afin de relier les gens à l’océan et d’améliorer la compréhension des relations complexes entre l’homme et l’océan, le GINPR étudie des méthodes pour encourager l’intendance des espaces et des espèces océaniques ; il explore l’utilisation d’espèces marines emblématiques et vulnérables en tant qu’influenceurs de l’océan pour aider : (1) à cultiver la connectivité et (2) à intégrer le dialogue socio-scientifique pour soutenir la prise de décision, la gestion et la durabilité.

Hali Moreland, bien-être des communautés côtières

Hali discutera du concept de bien-être des communautés côtières, de son rôle dans la gestion des zones protégées, et de la manière dont le bien-être des communautés côtières, associé à la connaissance des océans, peut nous aider à progresser vers la santé collective des océans.

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version).

Towards Reconciliation: 10 Calls to Action to Natural Scientists Working in Canadian Protected Areas

Pre-summit material, Towards Reconciliation: 10 Calls to Action to Natural Scientists Working in Canadian Protected Areas

The following is preliminary content for a session at the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit, submitted by Carmen Wong with Parks Canada, and Elder Mary Jane Gùdia) Johnson or Kluane First Nation. Click on the image below to see the full presentation.

Ce qui suit est le contenu préliminaire d’une session du Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021, présenté par Carmen Wong avec Parcs Canada, et l’aînée Mary Jane (Gùdia) Johnson ou la Première nation Kluane. Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir la présentation complète.

Click to see full presentation.
Click to see full presentation.

ABSTRACT

(French below)

Many protected areas in Canada were created by the expulsion of Indigenous peoples from their traditional homelands. This history drives a need for reconciliation in all aspects of the management of protected areas. Here we reimagine how research could be conducted in Canadian protected areas by drawing on our recently published paper outlining 10 Calls to Action to natural scientists to enable reconciliation in Canada. This paper was written by an unique group of co-authors representing Indigenous and western science perspectives and fuelled by our critical review of the research field activities we have observed in northern Canada. Two co-authors, an Elder from Kluane First Nation and an ecologist for Parks Canada will present together the 10 Calls to Action and their specific implications for research and management activities in protected areas. Both co-authors have/are worked/working for Parks Canada and have been involved with the permitting process for research for over a decade in Kluane National Park and Reserve which is cooperatively managed with Kluane First Nation and Champagne and Aishihik First Nations. Original paper available online here: https://www.facetsjournal.com/doi/10.1139/facets-2020-0005

ABSTRACT

De nombreuses zones protégées au Canada ont été créées par l’expulsion des peuples indigènes de leurs terres traditionnelles. Cette histoire entraîne un besoin de réconciliation dans tous les aspects de la gestion des zones protégées. Nous imaginons ici comment la recherche pourrait être menée dans les zones protégées du Canada en nous appuyant sur notre document récemment publié, qui présente 10 appels à l’action adressés à des spécialistes des sciences naturelles pour permettre la réconciliation au Canada. Ce document a été rédigé par un groupe unique de co-auteurs représentant les perspectives des autochtones et de la science occidentale et alimenté par notre examen critique des activités de recherche sur le terrain que nous avons observées dans le nord du Canada. Deux co-auteurs, un aîné de la Première nation de Kluane et un écologiste de Parcs Canada, présenteront ensemble les 10 appels à l’action et leurs implications spécifiques pour les activités de recherche et de gestion dans les zones protégées. Les deux co-auteurs ont travaillé/travaillent pour Parcs Canada et ont été impliqués dans le processus d’autorisation des recherches depuis plus de dix ans dans le parc national et la réserve de Kluane, qui est géré en coopération avec la Première nation de Kluane et les Premières nations de Champagne et de Aishihik. L’article original est disponible en ligne ici : https://www.facetsjournal.com/doi/10.1139/facets-2020-0005