Pre-summit material, Towards Reconciliation: 10 Calls to Action to Natural Scientists Working in Canadian Protected Areas

Ce qui suit est le contenu préliminaire d’une session du Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021, présenté par Daniel Sigouin avec Parc national Forillon.

The following is preliminary content for a session at the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit, submitted by Daniel Sigouin with Forillon National Park. 

 

 

 

ABSTRACT

(English below)

Figurant parmi les projets d’adaptation les plus impressionnants jamais réalisés par Parcs Canada, le projet de restauration de la plage de Cap-des-Rosiers au parc national Forillon est une réponse au phénomène d’érosion côtière et aux événements de tempàutes extràumes récurrents issus des changements climatiques. Dans le but de restaurer la dynamique naturelle de l’écosystème côtier et préserver les sites de fraie des poissons-proies, Parcs Canada a procédé au retrait d’un enrochement de protection, au démantèlement d’un tronàon routier et à la restauration d’une plage sur près de 1,7 km. L’implantation historique d’infrastructures dans une zone à risque et l’empiètement de ces infrastructures sur une zone naturelle très dynamique ont accentué la perte d’habitat côtier dans le secteur, la vulnérabilité des sites de fraie du capelan, en plus de menacer l’intégrité écologique d’un milieu humide, de contribuer à la détérioration d’un site de sépulture et de constituer un enjeu majeur de gestion des infrastructures. Les travaux ont nécessité le retrait d’un enrochement, la restauration d’une plage, la relocalisation d’un tronàon routier et d’un monument commémoratif. Des suivis permettent de documenter l’utilisation de l’habitat par le capelan et évaluer la réaction du milieu côtier. Les résultats observés jusqu’à maintenant dépassent les attentes pour ce projet d’une envergure inégalée. Depuis 2016, les sites de fraie du capelan sont en croissance et le profil de la plage se stabilise déjà . Aujourd’hui plus résiliente aux événements de tempàutes extràumes, la plage de Cap-des-Rosiers est à nouveau un habitat riche en matière de biodiversité et témoigne d’un pan important de l’histoire de la région. La session débuterait par une présentation du projet et des raisons ayant conduit à sa réalisation, mais également des leàons apprises lors de la mise en Å“uvre d’un projet d’une telle envergure. Au cours de la session, nous comptons discuter avec les participants du rôle de leader que les aires protégées peuvent avoir dans la réalisation de projet de restauration durable en lien avec les changements climatiques ainsi que des possibilités d’exportation des connaissances et expériences acquises aux communautés canadiennes. Nous comptons également aborder le sujet des suivis à court et long terme des projets de restaurations et des enjeux auxquels nous faisons face à cet égard.

ABSTRACT

One of the most impressive adaptation projects ever carried out by Parks Canada, the Cap-des-Rosiers beach restoration project at Forillon National Park is a response to the phenomenon of coastal erosion and recurring extreme storm events resulting from climate change. In order to restore the natural dynamics of the coastal ecosystem and preserve prey fish spawning sites, Parks Canada has removed protective riprap, dismantled a stretch of road and restored a beach over nearly 1.7 km. The historical location of infrastructures in a high-risk zone and the encroachment of these infrastructures on a very dynamic natural area have accentuated the loss of coastal habitat in the sector, the vulnerability of capelin spawning sites, in addition to threatening the ecological integrity of a wetland, contributing to the deterioration of a burial site and constituting a major infrastructure management issue. The work required the removal of riprap, the restoration of a beach, the relocation of a stretch of road and a commemorative monument. Monitoring is used to document the use of the habitat by capelin and to evaluate the reaction of the coastal environment. The results observed to date have exceeded expectations for this project of unprecedented scope. Since 2016, capelin spawning sites are growing and the beach profile is already stabilizing. Now more resilient to extreme storm events, Cap-des-Rosiers beach is once again a habitat rich in biodiversity and bears witness to an important part of the region’s history. The session would begin with a presentation of the project and the reasons that led to its realization, but also of the lessons learned during the implementation of such a large-scale project. During the session, we intend to discuss with participants the leadership role that protected areas can play in the implementation of sustainable restoration projects related to climate change and the opportunities to export the knowledge and experience gained to Canadian communities. We will also discuss the short and long term monitoring of restoration projects and the issues we face in this regard.

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment