Skip to content

How Does the Eastern Prickly Pear Cactus Survive In Canada?

How Does the Eastern Prickly Pear Cactus Survive In Canada?

You are here:
← All Topics

The following was an ePoster/eMedia submission to the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit by Mandy Huynh with York University. Click on the image below to view.

Voici une présentation ePoster/eMedia au Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021 par Mandy Huynh avec l’Université York. Cliquez sur l’image ci-dessous pour la visualiser.


Click on image to open .pdf in new window

ABSTRACT

(Lisez la version française ci-dessous.)

The ePoster will be about the Eastern Prickly Pear Cactus (Opuntia cespitosa), which is classified as an endangered species in Canada. The only substantive population of the species is found in Point Pelee National Park, Ontario. Although it is an endangered species in a National Park, most people have little to no knowledge about the cactus, and are often surprised to learn that a native species of cactus exist in Ontario. Research and monitoring have been done on this species, but many questions remain about its status, health, and viability. There are also uncertainties of dispersal mechanisms and their effectiveness in the Opuntia genus. The isolation of the Eastern Prickly Pear Cactus in Canada from other populations and rarity over its range are potentially affected by its ability to reproduce sexually and asexually. The purpose of this poster is to share information about the cactus and the risks it faces.

One of the main foci of this poster will be to describe the methods used for determining the effectiveness of seed dispersal via animal vectors. In order to minimize the disturbance on the endangered species, I have used non-invasive methods such as recording evidence with trail cameras and collecting animal scats for analysis. Trail cameras were set up at 4 different sites (all contained at least 1 cactus patch) to determine which animals visit the sites and feed on the fruits of the cactus. Animal scats were collected from 38 different sites in the Park. I collected scats left by wild turkeys because they are believed to be the most probable primary dispersers of cactus seeds. This assumption is based on circumstantial evidence, where the appearance of fingerlings (young Opuntia seedlings) seems to correlate with an increase in the wild turkey population. In order to determine if this assumption is true, both fingerlings and wild turkey scats were counted at each study site. Furthermore, the scats were mechanically broken down and examined for cactus seeds to determine if wild turkeys have been actively feeding on the fruits. If I complete the analysis of my data, the preliminary findings will also be included in the poster.

This poster will be directly relevant to parks and protected areas because the topic is on an endangered species in a National Park in Canada. Furthermore, it would contribute to the Summit goals of sharing research, as one of the main foci will be on the methods I implemented in the field for my research. Through this poster, I also hope to connect with individuals that have similar interests.

ABSTRACT

L’ePoster portera sur le figuier de Barbarie de l’Est (Opuntia cespitosa), qui est classé comme une espèce menacée au Canada. La seule population importante de l’espèce se trouve dans le parc national de la Pointe-Pelée, en Ontario. Bien qu’il s’agisse d’une espèce menacée dans un parc national, la plupart des gens ne connaissent pas ou peu l’espèce et sont souvent surpris d’apprendre qu’il existe une espèce indigène de cactus en Ontario. Des recherches et une surveillance ont été effectuées sur cette espèce, mais de nombreuses questions subsistent quant à son statut, sa santé et sa viabilité. Il existe également des incertitudes quant aux mécanismes de dispersion et à leur efficacité dans le genre Opuntia. L’isolement de l’oponce de l’Est au Canada par rapport aux autres populations et la rareté de son aire de répartition sont potentiellement affectés par sa capacité à se reproduire sexuellement et asexuellement. L’objectif de cette affiche est de partager des informations sur le cactus et les risques auxquels il est confronté. L’un des principaux objectifs de cette affiche sera de décrire les méthodes utilisées pour déterminer l’efficacité de la dispersion des graines par des vecteurs animaux. Afin de minimiser les perturbations sur les espèces menacées, j’ai utilisé des méthodes non invasives telles que l’enregistrement de preuves avec des caméras de surveillance et la collecte de restes d’animaux pour analyse. Des caméras ont été installées sur quatre sites différents (tous contenant au moins un cactus) afin de déterminer quels animaux visitent les sites et se nourrissent des fruits des cactus. Des échantillons d’animaux ont été collectés sur 38 sites différents du parc. J’ai collecté des restes de dindes sauvages car on pense qu’elles sont les plus probables des disperseurs primaires de graines de cactus. Cette hypothèse est basée sur des preuves circonstancielles, où l’apparition d’alevins (jeunes plants d’Opuntia) semble être en corrélation avec une augmentation de la population de dindes sauvages. Afin de déterminer si cette hypothèse est vraie, des alevins et des fèces de dindon sauvage ont été comptés sur chaque site d’étude. De plus, les fèces ont été mécaniquement décomposées et examinées à la recherche de graines de cactus afin de déterminer si les dindons sauvages se sont activement nourris des fruits. Si je termine l’analyse de mes données, les résultats préliminaires seront également inclus dans l’affiche. Ce poster sera directement pertinent pour les parcs et les zones protégées car le sujet porte sur une espèce menacée dans un parc national du Canada. En outre, elle contribuerait aux objectifs du sommet en matière de partage de la recherche, puisque l’un des principaux axes portera sur les méthodes que j’ai mises en œuvre sur le terrain pour mes recherches. Grâce à cette affiche, j’espère également entrer en contact avec des personnes qui ont des intérêts similaires. macos/deepLFree.translatedWithDeepL.text

Go back to eMedia presentations.

Retournez aux présentations eMedia.