Ecological Corridors and Networks: Key Ingredients for Enduring Conservation

The above was presented at the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit.

Ce qui précède a été présenté au Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021.

ABSTRACT

(French below)

The WCPA Connectivity Conservation Specialist Group has completed the first ever global guidelines for advancing best practices to protect the interconnections of protected and conserved areas, and restore degraded or fragmented ecosystems. Connectivity conservation is recognised by scientists, policy makers, and practitioners as a comprehensive approach for better protecting nature across terrestrial, marine, and freshwater ecosystems. Culminating over 20 years of work at IUCN, these Guidelines for Conserving Connectivity through Ecological Networks and Corridors describe and exemplify innovative tools to support more consistent conservation efforts to combat fragmentation, halt biodiversity loss, and better adapt to climate change. Led by the WCPA Connectivity Conservation Specialist Group, and with contributions from more than 100 experts in 30 countries, this work also provides 25 case studies illustrating a diversity of ways that ecological connectivity is being conserved around the world. These Guidelines seek to meet increasing demand for conservation solutions that protect well-connected ecosystems supporting a diversity of ecological functions such as migration, water and nutrient cycling, pollination, seed dispersal, food security, climate resilience, and disease resistance. They introduce common definitions and highlight applications across resource uses, jurisdictions, cultures, and geographies. Furthermore, they address different ecosystems and species, cover varying spatial and temporal scales, and recommend formal designation of ecological corridors to knit together parks and protected areas. Essentially ecological corridors are the third leg of the conservation stool connecting protected areas and other effective area-based conservation measures (OECMs) to achieve long-term functional ecological networks. This keynote will be a powerpoint presentation that seeks to provide a deeper understanding around the need for ecological connectivity, how the world is defining and implementing ecological corridors on the ground, and what processes and types of governance must be incorporated to be considered an ecological corridor by IUCN. Insights from 25 case studies around the world will offer ideas as to approaches that any level of government in Canada could advance to ensure parks and protected areas can more effectively conserve biodiversity during this time of climate change. Securing ecological connectivity requires developing effective collaborations across jurisdictional boundaries on public lands as well as private lands and the Indigenous territories across all of Canada. Given 21st century conservation challenges, the world, including Canada, must advance connectivity conservation quickly.

ABSTRACT

Le groupe de spécialistes de la conservation des connexions de la CMAP a achevé les toutes premières lignes directrices mondiales visant à faire progresser les meilleures pratiques pour protéger les interconnexions des zones protégées et conservées, et restaurer les écosystèmes dégradés ou fragmentés. La conservation de la connectivité est reconnue par les scientifiques, les décideurs politiques et les praticiens comme une approche globale pour mieux protéger la nature dans les écosystèmes terrestres, marins et d’eau douce. Culminant plus de 20 ans de travail à l’UICN, ces lignes directrices pour la conservation de la connectivité par le biais de réseaux et de corridors écologiques décrivent et illustrent des outils innovants pour soutenir des efforts de conservation plus cohérents afin de lutter contre la fragmentation, d’arrêter la perte de biodiversité et de mieux s’adapter au changement climatique. Mené par le Groupe de spécialistes de la conservation de la connectivité de la CMAP, et avec la contribution de plus de 100 experts dans 30 pays, ce travail fournit également 25 études de cas illustrant une diversité de moyens de conservation de la connectivité écologique dans le monde. 

Ces lignes directrices visent à répondre à la demande croissante de solutions de conservation qui protègent des écosystèmes bien connectés soutenant une diversité de fonctions écologiques telles que la migration, le cycle de l’eau et des nutriments, la pollinisation, la dispersion des semences, la sécurité alimentaire, la résilience climatique et la résistance aux maladies. Elles présentent des définitions communes et mettent en évidence les applications dans les différentes utilisations des ressources, juridictions, cultures et géographies. En outre, ils abordent différents écosystèmes et espèces, couvrent des échelles spatiales et temporelles variables et recommandent la désignation officielle de corridors écologiques pour relier les parcs et les zones protégées. Les corridors écologiques sont essentiellement la troisième étape du tabouret de la conservation reliant les zones protégées et d’autres mesures de conservation efficaces basées sur la zone (OECM) pour obtenir des réseaux écologiques fonctionnels à long terme. Cette présentation PowerPoint vise à mieux faire comprendre la nécessité de la connectivité écologique, la façon dont le monde définit et met en œuvre les corridors écologiques sur le terrain, et les processus et types de gouvernance qui doivent être intégrés pour être considérés comme un corridor écologique par l’UICN. Les 25 études de cas réalisées dans le monde entier donneront des idées sur les approches que tout niveau de gouvernement au Canada pourrait adopter pour que les parcs et les zones protégées puissent conserver plus efficacement la biodiversité en cette période de changement climatique. Pour assurer la connectivité écologique, il faut développer des collaborations efficaces au-delà des frontières juridictionnelles sur les terres publiques ainsi que sur les terres privées et les territoires autochtones dans tout le Canada. Compte tenu des défis du XXIe siècle en matière de conservation, le monde, y compris le Canada, doit faire progresser rapidement la conservation de la connectivité.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Limiting landscape fragmentation and promoting connectivity – An analysis using the meff metric and BACI study design

The following was an ePoster/eMedia submission to the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit by Clara Freeman-Cole with Concordia University. Click on the image below to view.

Voici une présentation ePoster/eMedia au Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021 par Clara Freeman-Cole avec l’Université Concordia. Cliquez sur l’image ci-dessous pour la visualiser.


Click image to view.

ABSTRACT

(Lisez la version française ci-dessous.)

My thesis research aims to analyse the historic development and degree of landscape fragmentation and landscape connectivity in Canadian National Parks. It explores the extent to which the creation and management of federal parks have been effective in controlling fragmentation in comparison to historically similar landscapes in unprotected areas. Given the strong negative effects on biodiversity by increasing fragmentation, and the need for maintaining and restoring landscape connectivity for key species in Canada’s national parks, I am hoping a comprehensive study of human-induced fragmentation across the National Parks System like this one will contribute to ensuring that Canada’s rich biodiversity has enough habitat to maintain itself.

Overall, my research measures the fragmentation of Canadian National Parks at key time-steps throughout their history, including before their designation and up to the current day. A Before-After Control-Impact (BACI) study design is used to allow for the evaluation of a site by comparing the changes in the environmental conditions before and after the designation of an area as a national park and at key stages throughout their park status, and with control areas that have not been a designated protected area.

To measure fragmentation, I am using the Effective Mesh Size metric which has favourable properties such as the following: being suitable for comparing the fragmentation of regions of varying total areas and different barrier strengths; it is unaffected by the inclusion or exclusion of very small patches; and it describes the structure of a barrier network in an ecologically meaningful way.

In order to map the changes in landscape fragmentation and connectivity over time, older datasets may come in the format of hard-copy maps, therefore I am digitizing these into a vector database that I hope will be able to be used by decision-makers regarding landscape connectivity in various parks. I also hope that by participating in this summit I may also be able to get some contacts from fellow participants who might have historical park maps that can be shared for this research.

ABSTRACT

Ma recherche de thèse vise à analyser le développement historique et le degré de fragmentation et de connectivité des paysages dans les parcs nationaux canadiens. Elle explore la mesure dans laquelle la création et la gestion des parcs fédéraux ont été efficaces pour contrôler la fragmentation par rapport à des paysages historiquement similaires dans des zones non protégées. Étant donné les effets négatifs importants sur la biodiversité de la fragmentation croissante et la nécessité de maintenir et de restaurer la connectivité des paysages pour les espèces clés dans les parcs nationaux du Canada, j’espère qu’une étude exhaustive de la fragmentation anthropique dans le réseau des parcs nationaux comme celle-ci contribuera à garantir que la riche biodiversité du Canada dispose d’un habitat suffisant pour se maintenir.

Dans l’ensemble, mes recherches mesurent la fragmentation des parcs nationaux canadiens à des moments clés de leur histoire, y compris avant leur désignation et jusqu’à aujourd’hui. Un plan d’étude “avant-après contrôle-impact” (BACI) est utilisé pour permettre l’évaluation d’un site en comparant les changements des conditions environnementales avant et après la désignation d’une zone comme parc national et à des étapes clés tout au long de leur statut de parc, et avec des zones témoins qui n’ont pas été désignées comme zones protégées.

Pour mesurer la fragmentation, j’utilise la mesure de la taille effective des mailles qui présente des propriétés favorables telles que les suivantes : elle permet de comparer la fragmentation de régions dont la superficie totale et la force des barrières varient ; elle n’est pas affectée par l’inclusion ou l’exclusion de très petites parcelles ; et elle décrit la structure d’un réseau de barrières d’une manière écologiquement significative.

Afin de cartographier l’évolution de la fragmentation du paysage et de la connectivité au fil du temps, les anciens ensembles de données peuvent se présenter sous la forme de cartes sur papier, c’est pourquoi je les numérise dans une base de données vectorielle qui, je l’espère, pourra être utilisée par les décideurs concernant la connectivité du paysage dans différents parcs. J’espère également qu’en participant à ce sommet, je pourrai obtenir des contacts avec d’autres participants qui pourraient avoir des cartes historiques de parcs pouvant être partagées pour cette recherche.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite).

Translated with www.DeepL.com/Translator (free version).

Go back to eMedia presentations.

Retournez aux présentations eMedia.