Democratization of Spatial Planning for Conservation Under Climate Change

The above was presented at the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit.

Ce qui précède a été présenté au Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021.

ABSTRACT

(French below)

The impacts of climate change have already been felt in British Columbia, are expected to intensify in future, and pose an unprecedented risk to the natural environment and socio-economic systems that depend on it. We describe a collaboration of the British Columbia Parks Foundation (BCPF), Canadian Parks and Wilderness Society (CPAWS), Nature Trust British Columbia (NTBC), and Universities of BC and Northern BC to deliver a web-based tool that can facilitate climate-informed systematic conservation planning, and which will become accessible to all NGO, government, and private institutions and individuals in BC. CAP-BC (Climate Adaptive Planning BC) is a web-based, graphical user interface that employs well-accepted planning principles, advanced species and climate velocity mapping, and land cover and human footprint data, to find near-optimal solutions to a wide range of problems in conservation prioritization. In this presentation, we show how BCPF’s desire to identify climate refuges and corridors, CPAWS’ desire to conserve biodiverse regions and rare, large and wide-ranging species, and NTBC’s desire to acquire land with of high conservation value can be advanced under climate-related uncertainty. We use then these results as a means to invite input on the additional feature layers and capabilities desired by other potential users. CAP-BC is the first spatial optimization tool capable of prioritizing land for conservation under climate change across BC, based on its predicted resilience to climate change, value as a climate refuge, and role in facilitating species movement and dispersal at the landscape-scales.

ABSTRACT

Les impacts du changement climatique ont déjà été ressentis en Colombie-Britannique, devraient s’intensifier à l’avenir et poser un risque sans précédent pour l’environnement naturel et les systèmes socio-économiques qui en dépendent. Nous décrivons une collaboration entre la British Columbia Parks Foundation (BCPF), la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP), le Nature Trust British Columbia (NTBC) et les universités de la Colombie-Britannique et du Nord de la Colombie-Britannique pour fournir un outil en ligne qui peut faciliter la planification systématique de la conservation en fonction du climat, et qui sera accessible à toutes les ONG, au gouvernement, aux institutions privées et aux particuliers en Colombie-Britannique. CAP-BC (Climate Adaptive Planning BC) est une interface utilisateur graphique basée sur le Web qui utilise des principes de planification bien acceptés, une cartographie avancée des espèces et de la vélocité du climat, ainsi que des données sur la couverture du sol et l’empreinte humaine, pour trouver des solutions quasi-optimales à un large éventail de problèmes de priorisation de la conservation. Dans cette présentation, nous montrons comment le désir de la BCPF d’identifier des refuges et des corridors climatiques, le désir de la SNAP de conserver des régions biodiverses et des espèces rares, de grande taille et à large répartition, et le désir de la NTBC d’acquérir des terres à haute valeur de conservation peuvent être avancés dans un contexte d’incertitude liée au climat. Nous utilisons ensuite ces résultats comme un moyen de solliciter des commentaires sur les couches de caractéristiques et les capacités supplémentaires souhaitées par d’autres utilisateurs potentiels. CAP-BC est le premier outil d’optimisation spatiale capable de prioriser les terres à conserver dans le contexte du changement climatique en Colombie-Britannique, en fonction de leur résilience prévue au changement climatique, de leur valeur en tant que refuge climatique et de leur rôle dans la facilitation du mouvement et de la dispersion des espèces à l’échelle du paysage.