Wheelchair Friendly Solutions

CPCIL Project

WFSI provides products, consulting, accessibility audits, and presentations. WFSI offers a variety of beach and turf access items, parking and entrance solutions, ramps, signage and innovative products. WFSI can provide plans for immediate improvement at little to no cost, plans for improvements over the next budget schedule/year, and multi-year plans with cost estimates.

Go to website.

Accessible Public Spaces Framework – Ontario

Ontario public spaces accessible.

External Resource

Ontario government provides a small framework on how to make public spaces accessible such as trails, beach access routes, parking, service counters and fixed waiting areas, eating areas, play spaces and paths of travel.

Ontario public spaces accessible.
Go to website.

Expanded Capabilities Brought by Drones in Kouchibouguac National Park

The above was presented at the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit.

Ce qui précède a été présenté au Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021.

ABSTRACT

(French below)

The Northern New Brunswick Field Unit managing Kouchibouguac National Park acquired a drone in 2016. Our aim is to expose the fledgling experience of Kouchibouguac National Park with drone technology to increase awareness and stimulate exchanges of ideas on the use of this technology across the agency. It has since been used regularly in our field unit, in the development of photography-based promotional material and in remote sensing for ecological monitoring. We present detailed examples of how this technology has improved ecological monitoring in Kouchibouguac National Park. For example, it has been used in the development of new methods to monitor endangered plant species and the effects of climate change on the park’s barrier island system. Additionally, it allowed the park to easily and quickly monitor additional species not part of its ecological integrity and active management programs such as the summertime presence of a grey seal colony that moves in and out of the park’s jurisdiction. Exceptionally, in the context of the 2020 COVID-19 pandemic, drone technology was also used to overhaul the traditional line survey method we used for decades to conduct nest counts of Canada’s largest common tern colony, which used to involve a large number of field observers operating in close quarters on the park’s tern islands.

We will also present examples of future plans and ideas to maximize the use of drone technology in ecological monitoring at Kouchibouguac National Park. Our main aim is to explore new landscape-scale ecological integrity measures, and the development of new monitoring protocols to reduce human resource requirements and dependence on outside expertise for some of the park’s existing monitoring programs. The sharing of applied examples and also ideas not yet realized will favor discussions and networking among field units interested in applying the technology to their context, and well help establish a foundation for future collaborative efforts.

ABSTRACT

L’unité de gestion du nord du Nouveau-Brunswick qui gère le parc national Kouchibouguac a acquis un drone en 2016. Notre objectif est d’exposer l’expérience naissante du parc national Kouchibouguac avec la technologie des drones afin de sensibiliser et de stimuler les échanges d’idées sur l’utilisation de cette technologie à travers l’agence. Depuis, elle est utilisée régulièrement dans notre unité de terrain, dans le développement de matériel promotionnel basé sur la photographie et dans la télédétection pour le suivi écologique. Nous présentons des exemples détaillés de la manière dont cette technologie a amélioré la surveillance écologique dans le parc national de Kouchibouguac. Par exemple, elle a été utilisée dans le développement de nouvelles méthodes de surveillance des espèces végétales menacées et des effets du changement climatique sur le système d’îles-barrières du parc. De plus, il a permis au parc de surveiller facilement et rapidement d’autres espèces qui ne font pas partie de son intégrité écologique et de ses programmes de gestion active, comme la présence estivale d’une colonie de phoques gris qui entre et sort de la juridiction du parc. Exceptionnellement, dans le contexte de la pandémie de COVID-19 en 2020, la technologie des drones a également été utilisée pour revoir la méthode traditionnelle de relevé linéaire que nous avons utilisée pendant des décennies pour effectuer le dénombrement des nids de la plus grande colonie de sternes pierregarin du Canada, qui nécessitait auparavant la présence d’un grand nombre d’observateurs sur le terrain opérant à proximité des îles à sternes du parc.

Nous présenterons également des exemples de plans futurs et d’idées pour maximiser l’utilisation de la technologie des drones dans la surveillance écologique au parc national Kouchibouguac. Notre objectif principal est d’explorer de nouvelles mesures de l’intégrité écologique à l’échelle du paysage, et le développement de nouveaux protocoles de surveillance afin de réduire les besoins en ressources humaines et la dépendance à l’égard de l’expertise extérieure pour certains des programmes de surveillance existants du parc. Le partage d’exemples appliqués et d’idées non encore réalisées favorisera les discussions et le réseautage entre les unités de terrain intéressées à appliquer la technologie à leur contexte, et contribuera à établir une base pour de futurs efforts de collaboration.

Monitoring Ecosystems in the Mingan Archipelago National Park Reserve by Remote Sensing

The above was presented at the the March 9-12, 2021 Virtual Research Summit.

Ce qui précède a été présenté au Sommet de Recherche Virtuel du 9 au 12 mars 2021.

ABSTRACT

(French below)

Remote sensing can make an important contribution to monitoring changes in protected areas. Although field data remains the most common method of collecting biodiversity information, remote sensing data has enormous potential for obtaining data over a large area, in a short period of time, and when the land is difficult to access. This presentation aims to demonstrate the potential of remote sensing from aerial and satellite imagery in protected areas for baseline condition determination, habitat mapping, and assessment of changing environmental conditions. In the Mingan Archipelago National Park Reserve, the availability of a series of high-resolution aerial photos obtained at regular intervals since 1967 provides continuity that makes it possible to monitor the evolution of forest habitats subject to natural disturbances (e.g. windfall, cormorants, spruce budworm), the dynamics of the coastlines and the evolution of vegetation in the maritime tundra, in ecosystems that are sensitive to local climatic and biophysical conditions. From Lidar surveys, it is possible to generate precise and detailed information on landscape structure. Satellite images, meanwhile, are an important source of data for the rapid detection of large-scale changes. We will also present the issues and challenges related to the acquisition of such data that can limit the efficient use of this resource. Collaborations that promote access to remote sensing expertise and targeted products will be beneficial in realizing the full potential of remote sensing in protected areas.

ABSTRACT

La télédétection permet de contribuer de manière importante à  la surveillance des changements qui se produisent dans les aires protégées. Bien que les données terrains demeurent la méthode la plus commune de recueillir l’information sur la biodiversité, les données de télédétection offrent un potentiel énorme permettant l’obtention de données sur une grande superficie, en une courte période de temps, et lorsque le territoire y est difficile d’accès. Cette présentation vise à  démontrer le potentiel de la télédétection par imagerie aérienne et satellitaire dans les aires protégées à  des fins d’établissement des conditions de référence, de cartographie des habitats, et d’évaluation des changements de condition des milieux. Dans la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan, la disponibilité d’une série de photos aériennes à  haute résolution obtenue à  intervalles réguliers depuis 1967 offre une continuité qui permet de suivre l’évolution des habitats forestiers soumis aux perturbations naturelles (ex : chablis, cormorans, tordeuse des bourgeons de l’épinette), la dynamique des cà´tes et l’évolution de la végétation dans la toundra maritime, dans des écosystèmes sensibles aux conditions climatiques et biophysiques locales. à€ partir des relevés Lidar, il est possible de générer de l’information précise et détaillée sur la structure du paysage. Les images satellitaires, quant à  elles, constituent une source de données importante permettant la détection rapide de changements à  grande échelle. Nous présenterons également les enjeux et défis liés à  l’acquisition de telles données qui peuvent limiter l’utilisation efficace de cette ressource. Des collaborations favorisant l’accès à  une expertise en télédétection et à  l’obtention de produits ciblés seront bénéfiques pour réaliser le plein potentiel de la télédétection dans les aires protégées.