Other Effective Conservation Measures (OECMs) on Managed Forest in Canada

The above was presented at the February 22 – 25, 2022 Research eSummit.

Ce qui précède a été présenté au eSommet de Recherche du 22 au 25 février 2022.

(résumé et vidéo en français ci-dessous)

ABSTRACT

Canada’s natural heritage includes a wealth of land and natural resources including millions of hectares of forests rich with a wealth of biodiversity and freshwater resources. On the global stage, Canadians are called upon to conserve and manage those values for the benefits of all Canadians and the global community. Canadians take this responsibility seriously with parks and other protected areas, and responsible resource management from coast to coast to coast. As part of its commitment to global conservation of biodiversity, Canada is signatory to the Convention on Biological Diversity, and has established conservation targets to meet these global obligations, while effectively managing our rich natural heritage.

Canada’s Target 1 goal for biological conservation was initially to conserve at least 17% of the terrestrial land base for the conservation of biodiversity by the end of 2020. Recent commitments by the federal government have raised that target to 25% by the end of 2025, and to 30% by the end of 2030. At present, Canada has identified (2020) 12.5% of terrestrial areas (1.25 million hectares) as conserved, with 0.8% of Canada’s terrestrial land-base (7.7 million hectares) identified as OECMs. This target can be achieved in part using Other Effective Conservation Measures (OECMs).

OECMs are tools used to conserve biodiversity by identifying areas of high value, like special places with lots of species, or important places where some species breed, but without making them full protected areas or parks and removing them from the managed forest land-base. In order to be considered as OECMs, they must be geographically defined areas other than Protected Areas, have known contributions to in situ biodiversity, have well established governance and management authorities, be sustainable long-term, and feature monitoring programs and assurances through established sustainable forest management certificates (‘Decision Support Tool’ DST, Pathway to Target 1, March 2019). In Canada’s managed forests there are many such areas.

The Coalition for Forest Management OECMs is a group of organizations committed to engaging in this work. The Coalition works collaboratively towards sustainability and positive environmental outcomes, and is comprised of The Shad Foundation, Forest Products Association of Canada (FPAC), the Sustainable Forestry Initiative (SFI), Ducks Unlimited Canada (DUC), The Nature Conservancy of Canada (NCC), and with the support of Environment and Climate Change Canada (ECCC) and endorsement of numerous other forest sector organizations (e.g. FSC Canada). Active since late 2019, the Coalition is working with members of the forest sector, provincial and territorial agencies, indigenous led groups, and civil society to identify candidate OECMs on managed forests across Canada. This session will discuss the use of OECMs as a tool to help Canada reach its conservation targets, including the opportunities and challenges raised by such an approach. The session will provide an overview of the work done to date by the Coalition, and the progress made in identifying potential OECMs in Canada. The session will contribute to the Summit goals by highlighting an active solutions-oriented collaboration that brings together multiple perspectives to help address the common challenge of meeting Canada’s Pathway to Target 1 goals. The session will include footage of potential OECMs, and perspectives from local stakeholders, as well as interactive polls with the audience to ensure engagement on this important topic.

ABSTRACT

Le patrimoine naturel du Canada comprend une grande richesse de terres et de ressources naturelles, notamment des millions d’hectares de forêts riches en biodiversité et en ressources d’eau douce. Sur la scène mondiale, les Canadiens sont appelés à conserver et à gérer ces valeurs pour le bénéfice de tous les Canadiens et de la communauté mondiale. Les Canadiens prennent cette responsabilité au sérieux en créant des parcs et d’autres aires protégées, et en assurant une gestion responsable des ressources d’un océan à l’autre. Dans le cadre de son engagement à l’égard de la conservation de la biodiversité à l’échelle mondiale, le Canada est signataire de la Convention sur la diversité biologique et a établi des objectifs de conservation afin de respecter ces obligations mondiales, tout en gérant efficacement notre riche patrimoine naturel.

Le but de l’Objectif 1 du Canada en matière de conservation biologique était initialement de conserver au moins 17 % des terres émergées pour la conservation de la biodiversité d’ici la fin de 2020. Des engagements récents du gouvernement fédéral ont porté cet objectif à 25 % d’ici la fin de 2025, et à 30 % d’ici la fin de 2030. À l’heure actuelle, le Canada a identifié (2020) 12,5 % des zones terrestres (1,25 million d’hectares) comme étant conservées, et 0,8 % des terres terrestres du Canada (7,7 millions d’hectares) comme étant des OECM. Cet objectif peut être atteint en partie grâce aux autres mesures de conservation efficaces (OECM).

Les OECM sont des outils utilisés pour conserver la biodiversité en identifiant des zones de grande valeur, comme des endroits spéciaux abritant de nombreuses espèces, ou des endroits importants où certaines espèces se reproduisent, mais sans en faire des zones protégées ou des parcs à part entière et en les retirant de la base de terres forestières aménagées. Pour être considérées comme des OECM, elles doivent être des zones géographiquement définies autres que des zones protégées, avoir des contributions connues à la biodiversité in situ, avoir des autorités de gouvernance et de gestion bien établies, être durables à long terme, et comporter des programmes de surveillance et des garanties par le biais de certificats de gestion forestière durable établis (outil d’aide à la décision, DST, Pathway to Target 1, mars 2019). Les forêts aménagées du Canada comptent de nombreuses zones de ce type.

La Coalition pour l’aménagement forestier des OECM est un groupe d’organisations qui s’engagent dans ce travail. La Coalition travaille en collaboration en vue d’atteindre la durabilité et des résultats environnementaux positifs, et est composée de The Shad Foundation, de l’Association des produits forestiers du Canada (APFC), de la Sustainable Forestry Initiative (SFI), de Canards Illimités Canada (CIC), de Conservation de la nature Canada (CNC), et avec le soutien d’Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et l’aval de nombreuses autres organisations du secteur forestier (par exemple, FSC Canada). Active depuis fin 2019, la Coalition travaille avec des membres du secteur forestier, des agences provinciales et territoriales, des groupes dirigés par des autochtones et la société civile pour identifier les OECM candidats sur les forêts gérées à travers le Canada. Cette session discutera de l’utilisation des OECM comme outil pour aider le Canada à atteindre ses objectifs de conservation, y compris les opportunités et les défis soulevés par une telle approche. La séance donnera un aperçu du travail effectué à ce jour par la Coalition et des progrès réalisés dans l’identification des OECM potentiels au Canada. La séance contribuera à l’atteinte des objectifs du Sommet en mettant en lumière une collaboration active axée sur les solutions qui rassemble de multiples perspectives pour aider à relever le défi commun que représente l’atteinte des objectifs de la Voie vers la cible 1 du Canada. La séance comprendra des images de sites potentiels d’OECM et les points de vue des parties prenantes locales, ainsi que des sondages interactifs avec le public pour garantir l’engagement sur ce sujet important.